LABORATOIRE DE PRODUCTION DES VACCINS ET SÉRUMS ANTIRABIQUES

PRODUITS ACTIVITÉ DE PRODUCTION ACTIVITÉ DE DIAGNOSTIC ACTIVITÉ DE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

Chef du Laboratoire : Mohamed SEGHIER (D.M. /M.A. INESSM), Localisation : Hamma


INTRODUCTION

En Algérie, la rage est une maladie endémique transmise essentiellement par le chien. Le recul ces dernières années des actions menées pour l’élimination des sources et voies de contamination de l’Homme, s’est traduit sur le terrain, d’une part par l’augmentation du nombre de foyers et de cas de rage animale et d’autre part, par l’aggravation de l’impact du risque rabique sur la santé humaine.

L’un des moyens principaux sur lequel se base la lutte contre la rage est la vaccination des animaux domestiques et la vaccination des sujets humains exposés au risque rabique.

Afin de mettre à disposition des pouvoirs publics l’un des moyens essentiels lui permettant de lutter et de prévenir efficacement le risque rabique, le laboratoire des vaccins et sérum antirabiques produit les vaccins et sérum nécessaires.


SES PRODUITS

Le laboratoire se charge de la production de 3 produits biologiques injectables à usage humain et vétérinaire :

. Le vaccin antirabique inactivé et lyophilisé à usage médical (VSMB-IPA)

. Le vaccin antirabique vivant et lyophilisé à usage vétérinaire (VET-ERA)

. Le sérum antirabique purifié


 DESCRIPTION GÉNÉRALE DU PROCESS

I. Le vaccin antirabique inactivé et lyophilisé à usage médical (VSMB-IPA) est une préparation de virus fixe cultivé sur matière cérébrale de souriceaux à la mamelle (VSMB) inactivée à la b -Propiolactone.

La production du vaccin antirabique à usage humain est réalisée par la technique Fuenzalida-Palacios utilisant comme substrat de production des souriceaux à la mamelle.

La technique utilisée depuis 1983 a connu depuis quelques modifications imposées par la nécessité de réduction des quantités de substances encéphalitogènes présentes dans le vaccin à l’origine du risque vaccinal.

La production du vaccin antirabique à usage humain utilise la souche virale fixe L.Pasteur-Saigon. Pour la production le laboratoire entretien la souche virale par la méthode des seed lots (maître et travail).

Le virus inoculé par voie intracérébrale à des groupes de souriceaux nouveau-nés est récolté de manière unique aux bout de 3 à 4 jours en solution de kanamycine. Pesées, les récoltes de matière cérébrale sont conservées congelées à une température de -70°C.

Au moment de préparer le vaccin, un pool de matière cérébrale permettant la préparation d’un lot de vaccin de 15 litres à 1% de matière cérébrale est décongelé, broyé et centrifugé à froid. Le surnageant recueilli est clarifié, dilué et inactivé à la b -Propiolactone (1/4000) durant au moins 4 heures à 22-25°C. La suspension vaccinale en bulk ainsi préparée est ensuite additionné de merthiolate (0,66 :10.000) avant de connaître une dilution finale dans un tampon protecteur qui protégera l’antigène au moment de la lyophilisation.

Afin de contrôler la qualité de la production du vaccin, un ensemble de tests in-vivo (virulence initiale, , virulence résiduelle, activité) et in-vitro (stérilité) sont réalisés sur des échantillons tout au long du process et en particulier en amont et en aval de l’étape d’inactivation virale.

La solution de vaccin en bulk est répartie dans des flacons unidose à raison de 0,77 ml/flacon, avant lyophilisation du produit. Un autre contrôle de qualité (stérilité, activité et toxicité) est réalisé sur le produit conditionné, après reconstitution du vaccin.

Conformément aux recommandation de l’OMS, seul un lot ayant un Pouvoir Protecteur (PP) supérieur à 1,3 UI/dose sera commercialisé.

Le produit est conditionné sous forme de coffrets de 12 doses accompagnées de 12 ampoules de 2 ml de diluant pour sa reconstitution.

Conformément aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé, chaque dose de vaccin (VSMB) commercialisée possède un titre supérieur ou égal à 1,3 UI/ml.

Le vaccin est commercialisé sous forme lyophilisée ce qui lui confère une propriété de longue conservation (18 mois à +4°C).

L’objectif de production est de couvrir de manière satisfaisante les besoins du marché national et de répondre également aux besoins formulés pour l’exportation.

II. Le vaccin antirabique vivant et lyophilisé à usage vétérinaire (VET-ERA) est un vaccin vivant produit sur culture cellulaire utilisant la souche virale fixe (ERA). Utilisé avec succès pour la vaccination des canins, ovins et bovins, le vaccin est présenté sous forme lyophilisée et conditionné sous forme d’étuis contenant un flacon monodose et une ampoule de 2 ml de diluant pour sa reconstitution.

La production du vaccin antirabique à usage vétérinaire se base sur la technique de production par culture cellulaire. Pour cela, le laboratoire utilise la souche de virus fixe de référence ERA (Evelyn Rokitniki Abelseth) et comme substrat de production une lignée de cellules continue de type Vero ou BHK21.

Pour la production, le laboratoire entretien la souche virale par la méthode des seed lot (maître et travail).

Le virus est produit sur tapis de cellules préalablement mises en culture grâce au système des bouteilles roulantes. Au bout de 4 à 5 jours d'infection, la suspension virale produite est récoltée et clarifiée. Une fois titrée et contrôlée stérile, elle est stockée à -70°C et sera utilisée comme substrat à la préparation du vaccin vivant atténué.

Au moment opportun, une quantité suffisante de cette suspension virale est mélangée à une solution d’excipient préparée en tampon phosphate pH 7,2 afin d’obtenir un volume final de 10 litres du vaccin. La solution vaccinale est répartie à raison de 1 ml en flacons monodoses puis lyophilisée. Des contrôles de qualité (activité, stérilité et toxicité) sont effectués avant et après l’étape de lyophilisation.

Des lots de 15.000 ml contenus dans des bulks sont envoyés au laboratoire pharmaceutique qui se charge de la distribution en flacons à raison de 0,77 ml/dose, chaque lot permet d’obtenir plus de 18.000 doses de vaccin à lyophiliser.

Le vaccin est commercialisé sous forme lyophilisée ce qui lui confère une propriété de longue conservation (18 mois à +4°C).

Ce produit est destiné à la prévention et à la participation à l’élimination des voies de transmission de la rage à l’homme, par la vaccination des animaux domestiques 

III. Le sérum antirabique purifié est un sérum hétérologue purifié produit sur équins (ERIG : Équine Rabies Immunoglobulins). Il est destiné au traitement des personnes exposées à un risque de contamination grave de niveau 3 (exprimé selon le tableau OMS des niveaux d’exposition au risque rabique).

Le sérum antirabique est présenté sous forme liquide en ampoules de 10 ml et conditionné en étuis individuels. Ce produit est fabriqué en collaboration avec le laboratoire des sérums thérapeutiques qui est chargé de la purification et du conditionnement.

La production du sérum antirabique est réalisée en collaboration avec le laboratoire des sérums thérapeutiques, lequel se charge de toutes les étapes de traitement et de purification des sérums bruts hyperimmuns.

L’immunisation des équidés réalisée par le laboratoire des vaccins et sérums antirabiques consiste :

Dans une première étape en la sélection d’animaux producteurs. Pour cela les animaux sont préalablement vaccinés contre le tétanos. Après quoi, les animaux sont soumis à une étape d’immunisation primaire qui consiste en l’injection de doses croissantes de vaccin inactivé à usage humain. S’ensuit alors l’étape d’immunisation secondaire qui consiste en l’injection de virus vivant fixe (Matière cérébrale de souriceaux infectée par le virus fixe L.Pasteur-Saigon).

Seuls les animaux jugés " bon répondeurs " seront retenus pour la production de sérum antirabique. Ces animaux sont dans une deuxième étape sujets à des rappels d’immunisation qui permettront d’entretenir les titres protecteurs.

Régulièrement , des saignées de contrôle sont réalisées durant les 2 étapes, afin de suivre le profil de séroconversion des animaux. Le test de contrôle des titres utilisé est la technique de réduction des foyers fluorescents (RFFIT)

L'objectif à atteindre est la satisfaction des besoins du marché national dans les années à venir, cependant celle ci ne pourra se faire sans la modernisation des méthodes de purification utilisées.

Le cheval participe au traitement de l'homme contre la rage. Son sérum purifié, assure une protection immédiate dans les cas d'une morsure contaminante


 ACTIVITÉ DE DIAGNOSTIC

Épisodiquement, le laboratoire réceptionne des demandes de titrage sérologique des anticorps antirabiques circulants. Les demandes sont issues de la part de personnes exposées au risque rabique soit de manière accidentelle ou au cours de leurs activités professionnelles.

Ce test est habituellement demandé soit à la suite d’une vaccination complète ou incomplète, soit pour apprécier l'état d'immunité d'une personne déjà vaccinée en vue d'un rappel vaccinal.


ACTIVITÉ DE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

Standardisation des sérums thérapeutiques antirabiques hétérologues : la prévision du titre des sérums purifiés à partir de sérums bruts aux titres connus, nécessite la standardisation du protocole de préparation des sérums purifiés. Un protocole adéquat permettrait une meilleure maîtrise des facteurs de production des sérums thérapeutiques de type antirabique.

Préparation de gammaglobulines, purifiées à partir de sérum de lapins hyperimmunisés contre des nucléocapsides de virus rabique, conjugués à l'isothiocyanate de fluoresceine (ITFC).

La préparation d’immunoglobulines antirabiques purifiées marqués à l’ITFC est d’une utilité certaine dans le diagnostic antirabique. La production et la standardisation de ce réactif actuellement importé au niveau du laboratoire, permettrait d’envisager une utilisation élargie de la méthode de diagnostic RFFIT à différents centres de diagnostic de la rage en Algérie.

Dans la prévention de la rage humaine et animale, l'IPA produit annuellement 60.000 doses de vaccin rabique à usage vétérinaire


Page d'accueil || Présentation de l'Institut || Manifestations Scientifiques|| E-mail des Pasteuriens