Direction de la Prévention

CIRCULAIRE N° 928 MSPRH/DP/ DU 07 août 2002

 

DESTINATAIRES

MM. LES WALIS - CABINET " POUR INFORMATION "

MM. LE DIRECTEUR GENERAL DE LA PCH " POUR EXECUTION "

MM. LES D.S.P " POUR DIFFUSION "

MM. LES DIRECTEURS DES CHU ET EHS " POUR DIFFUSION "

MM. LES DIRECTEURS DE L'INSP ET L'IPA " POUR INFORMATION "

MM. LES DIRECTEURS DES SECTEURS SANITAIRES " POUR EXECUTION "

(A l’attention des chefs de services de Pharmacie

de Clinique , des UCTMR ( ex DAT) et des SEMEP)

Mr. Le DG de L’Hôpital Central de l’Armée " POUR DIFFUSION "

 

 

 

          Objet : DIRECTIVES TECHNIQUES POUR LE TRAITEMENT DE LA TUBERCULOSE DE L’ENFANT

 

 

Les cas de tuberculose de l’enfant (0-14 ans) représentent environ 8% des cas de tuberculose déclarés en Algérie. Leur traitement a toujours posé des problèmes dans l’utilisation de posologies adaptées au poids des malades.

En 2002, et conformément aux recommandations du Comité Médical National de la Lutte Contre la Tuberculose et des Maladies Respiratoires, un nouveau régime thérapeutique et de nouvelles formulations de médicaments antituberculeux seront appliqués aux enfants malades détectés à partir du premier septembre.

1. LES NOUVELLES FORMULATIONS d’antituberculeux en association à proportions fixes sont :

 

 

- Une association double : rifampicine + isoniazide à la dose de 60mg/30mg .(RH pédiatrie).

Dès que le poids le permet (30 Kg et plus), les présentations utilisées chez l’adulte peuvent être utilisées chez l’enfant.

 

  1. LES REGIMES THERAPEUTIQUES ANTITUBERCULEUX CHEZ L’ENFANT :

2.1. POSOLOGIE :

Il faut impérativement peser l’enfant pour calculer la posologie en fonction du poids.

Comme chez l’adulte les médicaments oraux doivent être administrés quotidiennement, le matin à jeun en une seule prise.

La posologie des médicaments antituberculeux recommandée par l’OMS chez l’enfant est la suivante :

 

Pour faciliter la prescription des traitements quotidiens recommandés par le Programme National, le tableau I indique la quantité de médicaments (combinés ou séparés) à prescrire selon le poids des enfants.

 

Tableau I : La prescription des médicaments antituberculeux chez

l’enfant pour les traitements quotidiens.

 

 

Phase initiale

(2mois)

Phase d’entretien (4mois)

Poids de l’enfant en (Kg)

RHZ cp pédiatrique

60/30/150

S amp

1 gr

Emb cp

400 mg

RH cp pédiatrique

60/30

7

1

0.15

-

1

8-9

1 + 1/2

0.20

-

1 + 1/2

10-14

2

0.20

-

2

15-19

3

0.25

1

3

20-24

4

0.33

1

4

25-29

5

0.50

1 + 1/2

5

 

2.2. LES REGIMES THERAPEUTIQUES :

 

Enfants de moins de 5 ans :

- Tuberculose pulmonaire commune

- miliaire aiguë

- méningite

- Tuberculose ostéo-articulaire, rénale, péricardique

Enfants de 5 ans  et plus :

- miliaire aiguë

- méningite

 

Enfants de 5 ans et  plus :

- Tuberculose pulmonaire commune

 

Appliqué quelque soit l’âge de l’enfant dans les formes suivantes :

- adénopathie médiastinale simple ou avec trouble de la ventilation

- tuberculose des séreuses : plèvre, péritoine

- adénites superficielles

- autres localisations extra respiratoires

3- LA COMMANDE DES MEDICAMENTS ANTITUBERCULEUX CHEZ L’ENFANT

Cette commande doit être faite chaque trimestre. Elle est fondée sur le nombre de cas de tuberculose de l’enfant déclarés l’an dernier , augmenté de 10%, et divisé par quatre ( / 4 ) pour une commande trimestrielle.

La prescription et les commandes de médicaments antituberculeux à usage pédiatrique seront dorénavant faites selon les directives suivantes :

 

Tableau II : Exemple de commande à prévoir pour 10 enfants tuberculeux

 

 

RHZ pédiatrie

60/30/150

4 cp x 60 jours x 10 enfants = 2400 cp.

RH pédiatrie

60/30

4 cp x 120 jours x 10 enfants = 4800 cp.

Ethambutol

400 mg

1 cp x 60 jours x 4 enfants = 240 cp.

Streptomycine

Ampoule 1 gr

1 ampoule x 60 jours x 2 enfants= 120 amp

 

Les chiffres indiqués dans le tableau ci dessus pour 10 enfants malades doivent être adaptés au nombre réel d’enfants malades dans chaque secteur.

4- EFFETS INDESIRABLES

Lorsque les médicaments antituberculeux sont utilisés à la posologie

recommandée, les effets indésirables sont exceptionnels

En cas d’effets secondaires majeurs : hypersensibilité généralisée, hépatite avec ictère, l’enfant sera transféré vers le service de pédiatrie du CHU le plus proche pour adaptation du traitement.

 

5-REMARQUE :

Il demeure entendu que les enfants malades traités par les anciens schémas continueront à en bénéficier jusqu’à la fin de la durée de leur traitement.

Messieurs les Walis, Directeurs de la Santé, et de la population, Messieurs les Directeurs des CHU, EHS et des Secteurs Sanitaires veilleront à l’application stricte des instructions de la présente circulaire et à leur large diffusion à tous les personnels et services concernés.

 

Le Directeur de la Prévention

Dr M. . K. KELLOU

Retour